skip to Main Content

La voiture est le moyen de transport le plus confortable pour visiter la Guadeloupe. Mais, entre les différentes offres des loueurs et les pièges à éviter, il peut être compliqué de s’y retrouver. Dix questions-réponses pour y voir plus clair.

1. Quels sont les tarifs pour louer une voiture en Guadeloupe ?

location voiture guadeloupe

La location de voiture en Guadeloupe coûte en moyenne 30 € par jour. Pour une Twingo, en période creuse, ce tarif peut descendre à 6 € par jour.

Pour une Peugeot 208, il peut atteindre une centaine d’euros. Plusieurs grandes enseignes sont présentes sur l’île : Sixt, Europcar, Hertz… Mais pour n’importe quelle agence de location, il est préférable de réserver une voiture en ligne, avant son départ.

À l’aéroport, les tarifs peuvent passer du simple au double, surtout pendant la haute saison, de décembre à mars.

Si vous cherchez une location de voiture pas chère en Guadeloupe, il est recommandé de vous tourner vers les agences indépendantes locales.

Il existe également plusieurs loueurs indépendants sur l’île, qui proposent bien souvent un service et des prix plus intéressants que les agences connues.

2. Y a-t-il un âge minimum pour louer une voiture ?

Pour louer un véhicule en Guadeloupe, en règle générale doit être âgé au minimum de 21 ans et avoir deux ans de permis de conduire.

Pour certains véhicules, la limite d’âge peut même être de 28 ans et le loueur peut demander jusqu’à 5 ans de permis. Dans la plupart des cas, pour tous les conducteurs de moins de 25 ans, un tarif plus élevé est appliqué.

3. Quels sont les pièges à éviter ?

voiture de location Certains Guadeloupéens proposent de louer leur véhicule à des tarifs défiants toute concurrence. Le problème : ils ne sont pas assurés pour la location de voiture.

Lorsque l’on réceptionne un véhicule de location, il est également conseillé d’en faire le tour pour vérifier avec le loueur les coups et les défauts de carrosserie afin de ne pas payer à l’arrivée, une rayure ou un coup déjà présent.

Concernant le carburant, le plus fiable est de louer un véhicule avec le plein et de le rendre avec autant d’essence.

Attention à rendre le véhicule à l’heure, un retard d’une trentaine de minutes peut donner lieu à une hausse du tarif.

4. Quelle assurance en cas d’accident ?

N’importe quel véhicule de location bénéficie de sa propre assurance. Son prix est précisé dans le contrat de location et inclus dans le tarif proposé par l’agence.

En cas d’accident, le conducteur n’a pas à démarcher sa propre assurance auto et aucun malus ne lui est appliqué.

Le sinistre n’apparaît pas non plus sur son relevé d’information, demandé en cas de changement d’assureur. C’est le contrat de location de la voiture qui doit prendre en charge tous les dommages causés par l’accident.

Toutefois, ce contrat peut comprendre une franchise et le locataire peut se retrouver avec une partie des dégâts à prendre en charge.

5. Avec quelle carte de crédit faut-il louer un véhicule ?

La question peut sembler étrange mais la carte de crédit utilisé pour louer une voiture peut s’avérer très importante pour ne pas payer d’extras. Le conseil numéro 1 est de vérifier que l’on dispose bien d’une carte de crédit et non uniquement de débit. Cela est généralement spécifié sur le recto de la carte.

Une carte de crédit permettra au loueur de voitures de bloquer un certain montant sur le compte bancaire du client qui servira de caution. Sans cela, certaines agences de location demandent à leurs clients de payer une assurance supplémentaire d’un montant de 10 € par jour en moyenne.

Une carte Gold permet également d’échapper à ces frais grâce à une assurance tous risques. Cela peut être simplement vérifié auprès de sa banque.

 

Rouler en Guadeloupe

6. Quel est l’état des routes en Guadeloupe ?

Si les routes secondaires de Guadeloupe peuvent cacher quelques nids-de-poule ou quelques voies accidentées à Basse Terre, le réseau routier guadeloupéen est, en général, de bonne qualité.

7. Se passer de la voiture : bonne ou mauvaise idée ?

Selon vos besoins, vous pouvez bien sûr opter pour d’autres moyens de locomotion que la voiture, comme les transports en commun. Il faut cependant savoir que le réseau de transport en Guadeloupe n’est pas très développé et ne vous permettra pas de vous rendre partout facilement.

Le vélo est une autre alternative à la voiture pour se déplacer en Guadeloupe. Mais à moindre d’être un sportif aguerri, les nombreuses côtes rendront la pratique du vélo très difficile pour le commun des mortels. Le vélo est donc un bon choix pour les trajets courts, entre votre location de vacances et la plage, par exemple.

8. Comment circulent les Guadeloupéens ?

La courtoisie est de mise au volant. Les règles du Code de la route sont, quant à elles, parfois un peu revisitées. Toutefois, la circulation est relativement peu dense en Guadeloupe, les voitures circulent surtout le matin et le soir du côté de Pointe-à-Pitre.

L’île compte deux voies rapides et de multiples routes secondaires mais aucune autoroute n’a été construite. Il est toutefois fortement conseillé de respecter les limitations de vitesses. Près d’une vingtaine de radars ont été installés sur l’île.

9. Faut-il payer pour emprunter certaines routes ?

L’absence d’autoroutes justifie l’absence de péage, le réseau routier est donc entièrement gratuit sur l’île. Toutefois, certains chemins qui permettent l’accès à de jolies plages sont payants.

10. Peut-on se garer facilement ?

S’il est facile de se garer en sécurité à Saint-François ou Saint-Anne, la tâche est un peu plus complexe à Pointe-à-Pitre. Mais il reste facile de stationner à proximité des différentes plages de l’île. La plupart des parkings permettent d’ailleurs un accès gratuit. La plage du Souffleur de Port-Louis est l’une des rares à disposer d’un parking payant.

Seul conseil : éviter de se garer sous un cocotier, les noix de coco peuvent gravement détériorer les véhicules.

Back To Top